Loos-en-Gohelle

Objectif de la collaboration avec Loos-en-Gohelle

Face à la fermeture de ses mines en 1986, la commune de Loos-en-Gohelle est parvenue à construire un projet citoyen de résilience territoriale en faveur d’une transition écologique. Cette expérience, documentée depuis plus de 20 ans, est riche d’enseignements pour d’autres collectivités allemandes concernées par une sortie prochaine du charbon.

Pour ce faire, la commune est parvenue à mobiliser l’histoire et la culture comme leviers de valorisation et d’implication des citoyens, acteurs de la transformation de leur territoire. Le Forum pour l’avenir s’attachera à analyser en quelle mesure ces processus d’identification au territoire et à l’histoire ont été un point d’appui à la résilience et à la transition écologique de cette commune.

Outre de multiples réalisations opérationnelles, la ville s’est dotée de dispositifs structurés d’analyse et d’évaluation de ses outils. Elle s’engage également à favoriser le transfert d’expérience notamment au travers d’ateliers « Villes pairs » afin que ces initiatives de transition écologique changent d’échelle et fassent système.

Profil économique
Contexte politique

Loos-en-Gohelle était une ville minière jusqu‘en 1986. Suite à la fermeture des mines, la ville s‘est réorientée vers une économie du développement durable.

Caractéristiques

  • 6.568 habitants (2017)
  • En périphérie de Lens dans la Région Hauts de France
  • Transition écologique
  • Transformation sociétale
  • Seit 1990

Une ville pilote du développement durable

Depuis 1990, la ville de Loos-en-Gohelle s’est engagée dans des projets de transition écologique à forte dimension citoyenne :

Implication citoyenne

L’implication citoyenne est un pilier de la stratégie de conduite du changement de Loos-en-Gohelle. Elle constitue pour la commune une condition de réussite de toute politique de transition.

Depuis les années 1990, la ville s’engage donc à impliquer systématiquement les citoyens dans la définition et la mise en œuvre de ses actions. Cela passe par la concertation, la coproduction et la coopération des acteurs locaux. Un comité scientifique sur l’implication citoyenne a été créé et un référentiel loossois de l’implication citoyenne a été publié en 2020.